twitter
rss

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites
23 Mai

Extrait :

Le dernier livre du premier rayon était enfin posé sur la pile quand le vieux Joseph fit irruption dans la pièce en vociférant. De le voir ainsi, je ne savais pas si il fallait rire ou avoir peur. J’optais pour la seconde solution, quand il saisit le balai en s’approchant à toute vitesse de moi. J’avais de la chance. Les livres, même s’ils tenaient en équilibre, faisaient rempart entre lui et moi.

– Comment peux-tu empiler mes livres comme de vulgaires briques ? As-tu l’intention de faire un escalier pour accéder au savoir ? Il t’en faudra bien plus, sale garnement irrespectueux et inconscient du trésor que tu tiens entre les doigts !…

Il avait jeté le balai je ne sais où, et s’affairait à défaire ma pile avec mille précautions tout en m’invectivant. Dès qu’un livre de valeur lui apparaissait, et Dieu sait s’il y en avait, il s’en saisissait avec une expression de douleur, me lançait un regard noir et le ponctuait d’un «sacrilège», d’un «iconoclaste», ou encore d’un «inculte»…

A suivre …

Laissez un commentaire: