twitter
rss

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites
20 Jan

Depuis quelques temps, les livres voyageurs que sont « file la laine, file le temps » suscitent des réactions de la part des lecteurs, très agréables. Pourquoi pas une seconde vie à ce livre qui n’a pas eu de chance, l’éditeur mettant la clé sous la porte au moment où les livres sortaient de l’imprimerie. Ils sont disponibles à la commande… 5€ plus frais d’envoi…
Réactions récentes :
Je prends enfin le temps qui file indéniablement pour te faire un retour sur tes nouvelles.

J’ai aimé lire ton recueil, toutes ses tranches de vie. Certaines nouvelles sont émouvantes. Tu dépeins si bien leurs sentiments, les pensées qui traversent les esprits, la vie…la fin aussi.

Et si j’avais à décrire ton style d’écriture, je dirai que tu tricotes tes histoires…un point à l’endroit un point à l’envers…pour former un tout qui se tient bien.

Mes préférées : La bibliothèque, Mes boites à musique (un bon polar noir que je lirai à mes collégiens) L’encre bleue, comme les gosses même si cette histoire fait trop d’échos en moi, un cadre et un fauteuil.

D’autres me parlent moins.

Bon moment de lecture. Merci encore pour ce recueil de nouvelles au titre très bien choisi.
Catherine

« Bonjour Monsieur Lamour, je viens de lire vos nouvelles, après le salon du livre d’Elven, je vous remercie pour ces moments où j’ai marché à fond dans vos histoires, mais est-ce vraiment vos mots ou les miens qui résonnaient, je ne sais pas qui a écrit la dernière page de couverture mais elle colle exactement à ce que j’ai ressenti. Nicole LF »

Merci à Lionel Lamour de m’avoir fait découvrir son recueil, « File la laine, file le temps ».
J’ai fait passer ce recueil en lecture prioritaire et je me suis laissée porter dans ma lecture par la vague de tendresse qui les traverse. J’aurais bien vu les nouvelles, « Jean le rouge » et « Entre Terre et Mer », dans un autre recueil de nouvelles marines. Deuxième recueil, espéré !
Ces vingt-cinq « tranches de vie » nous embarquent dans un univers singulièrement doux-amer, où la tendresse des jours se dérobe devant l’amertume, voir la violence, de certains instants, où les souvenirs hésitent entre rêve et folie, où la vie se reconnaît vulnérable, à tous les âges, et tend vers la beauté, la poésie.
Amour et Respect sont les seules encres qui permettent d’écrire ces « Lettres à l’être », qui ne sont pas de simples actes d’état civil car elles gardent la mémoire de toute vie, dans l’antre sympathique de la grande librairie de l’existence.
La vieillesse demeure respectable et touchante, même si elle n’a plus beaucoup de bons points à distribuer avant que ne se ferment les boîtes aux trésors.
Les chutes de ces histoires répondent bien aux critères de la nouvelle et contribuent au plaisir de la lecture.
Carmen P.

« Cher Monsieur Lamour,
Nous nous sommes rencontrés hier matin au salon du livre de Riantec. En achetant un Victor pour le Noël de notre petit-fils (Victor !), vous nous avez offert votre recueil de nouvelles – File la laine, file le temps. Quel cadeau ! À nous de vous donner de nos nouvelles.
J’ai passé l’après-midi à dévorer votre livre, à croquer vos nouvelles jusqu’à la dernière en ayant encore faim de vous lire.
J’ai aimé « regarder » par la fenêtre de la vie de vos personnages. J’ai souri, j’ai été très ému, j’ai même retenu quelques larmes. La pudeur mal placée peut-être.
Ces nouvelles sont si justes, si agréables à lire, si bien écrites. Elles m’ont accompagnées toute la soirée et nous accompagnent encore au moment où nous vous adressons ces quelques lignes. Impatiente et curieuse, mon épouse a pris le relais en soirée, ne pouvant pas le quitter non plus. Quand elle s’est couchée tardivement, elle a eu un peu de mal à s’endormir.
Ce matin, vous avez alimenté la conversation de notre petit-déjeuner au soleil levant. Curieux, nous sommes allés visiter sur votre site et vous savons à Saint-Philibert bientôt. Nous ne manquerons pas de venir vous rencontrer, non pas pour se faire offrir à nouveau votre livre, mais pour vous en acheter ! C’est pour nous une belle occasion de faire plaisir à Noël. Nous aimons offrir des livres et celui-ci en fera partie. Il y en aura pour les petits, mais aussi pour les grands et les amis.
Pouvons-nous vous passer une commande de « File la laine, file le temps » dédicacés ? Comment procédons-nous pour le règlement et l’envoi de la liste de prénoms ?
Nous espérons que vous reprendrez l’écriture pour le plaisir des plus grands et vous remercions encore pour ce moment de lecture.
Très cordialement.
Pierre et Françoise M-N »

Bonjour Lionel,
Nous avons reçu le petit paquet samedi!
Le tome 4 de la communauté d’Azeliard attendra bien au chaud sous le sapin.
Merci beaucoup de m’avoir offert votre recueil de nouvelles. J’adore ce style littéraire qui me rappelle avec délice « La première gorgée de bière et autres petits plaisirs minuscules  » de Delerm… Je me suis donc confortablement installée pour lire avec la même douceur votre recueil… et là, surprise, vos nouvelles m’ont fait l’effet d’une de ces attractions à la fête foraine où l’on monte et redescend sans cesse, en ayant mal au cœur mais en y prenant beaucoup de plaisir.
Je n’avais jamais été aussi surprise par une lecture! Merci mille fois pour cette belle expérience.
Ma préférence va à « L’encre bleue » qui mêle tendresse et tristesse.
Merci encore pour ce bon moment.
Belle journée à vous.
Aurélie H.

Laissez un commentaire: