twitter
rss

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites
11 Mar

La communauté d’Azéliard – Tome 3

De l’autre côté…

Savez-vous qu’il se passe de drôles de choses par chez-nous ???

« C’est l’hiver à La Vraie Croix. Un hiver très rude comme on n’en a pas vu depuis des années, parole de Thusalem !

Pour protéger son village et la communauté, Azéliard le sage décide de les mettre en sécurité au refuge secret, au Moulin de Coët Ruel.

Une fois le déménagement terminé, Ninon, Eliott et Kalvez, les jeunes korrigans se donnent rendez-vous sur la roue du moulin afin de profiter du merveilleux spectacle de la neige.

Hélas, ils n’auront pas le temps d’apprécier la beauté du paysage. Une succession de faits, plus étranges les uns que les autres, vont entraîner nos trois héros dans une drôle d’aventure.

De l’étrange attitude d’Azéliard, le sage, à la disparition de Kalvez en passant parla prise de Pubek…

Un grand danger guette les communautés des korrigans.

 Ma troisième histoire à La Vraie Croix, tu la crois vraie ? »

Auteur : Lionel LAMOUR – Illustrateur : Gilles FLEURANTIN
Editeur : Editions P’tit Louis – COLLECTION ROMANS FICTION
Famille : Roman jeunesse – Genre(s) : Jeunesse – 
Nombre de pages : 258 – Couverture : Souple – 
ISBN : 978-2-914721-88-2 – EAN13 : 9782914721882        Prix ttc : 10.00€

2 commentaires to “La communauté d’Azéliard Tome 3 – De l’autre côté.”

  1. tom
    13 h 04 min on mai 31st, 2015

    Les trois tome de la communauté d azeliard lus en un mois, le soir, a mon fils de 6ans et demi.
    Un vrai bonheur pour lui et pour moi de voir simon accroche a l histoire, impatient… « maman c est mieux que tous les autres livres »
    Bref. Ce mot pour vous dire que vous avez un fan et qu’ il attends de pied ferme le tome 4. Nom d un korrigan!
    Elisabeth.

  2. lionel
    18 h 20 min on juin 2nd, 2015

    bonjour ! merci pour ce message… Pour vous faire patienter et dans la même veine, il y a Les contes du chaudron, histoires de korrigans, de sorcières ou de dragons. il peut être commandé par mail. Bises à Simon et à la lectrice. Lionel

Laissez un commentaire: