twitter
rss

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites
31 Mai

Il était une fois… où quand une école écrit des contes avec un auteur…

Depuis janvier 2017, les classes de l’école Jean Rostand de Saint-Nolff retrouve Lionel Lamour une fois par semaine pour écrire un conte dans le cadre du projet éducatif des enseignants. Pour les CM2, c’est le plaisir de retrouver l’auteur qui est déjà intervenu sur l’écriture d’un roman.

Trois classes, trois contes…

Pour les PS-MS et GS, le travail se fait en petit groupe qui se succède avec l’auteur pour proposer des idées, faire avancer l’histoire. En fin de chaque séance, les idées sont exposées à la classe réunie et validée pour la prochaine fois. Au fil des séances, l’histoire se construit. La séance se termine alors par la lecture du conte en court d’écriture. Une fois celui-ci terminé, il est temps de le mettre en couleur. Les enfants réalisent des dessins et raconteront en Kamishibai. Il est question d’un perroquet qui n’a pas d’ami parce qu’il répète toute ce que l’on dit…

Pour les CP et CE, le travail se fait en deux temps : en classe avec l’auteur pour débroussailler l’histoire, chercher les personnages, l’objet du conte…, et ensuite en individuel pour écrire un court récit sur une idée à développer. A la séance suivante, chacun lit ses propositions et la classe vote pour déterminer le choix des possibles de l’écriture. Peu à peu, le conte se construit, les élèves font des recherches afin de valider certaines hypothèses (Trouve-t-on des baobabs en Asie ? Y’a-t-il des koalas en Asie ?…), et l’écriture se poursuit. On parle d’un tigre blanc qui boite d’une patte, d’un volcan qui rentre en irruption, d’une forêt que les animaux décident de sauver. Une fois les lettres F.I.N écrites, la classes prépare le conte pour le partager avec les autres classes et les parents. Il sera joué.

Pour les CE2 – CM, il sera question d’un conte assez long, de magie, de lutins. Le travail se fera en classe, en groupe et en individuel. Chaque semaine, les idées sont validées par vote. Le conte s’écrit au fil des séances, en direct, suivant les décisions prisent par le groupe. Durant les séances, l’auteur abordera différentes thématiques comme « Les mots imaginaires et leurs bonnes utilisations », « Comment enrichir un texte ? », « Le travail sur le dialogue ». Le conte prendra de l’ampleur est sera vite, limite, une petit roman. un lutin magicien qui est chargé de faire passer les saison et qui par mégarde provoque un « Autéprinvert »… Une fois achevé, il sera préparé pour être joué devant les copains et les parents.

Une soirée est organisée en fin d’année scolaire pour montrer le travail des classes aux parents, aux autres classes, aux invités.

Anne-Sophie RollandAnne-Sophie Rolland Une bien belle aventure, et pour les enfants, et pour nous les maîtresses !

Laissez un commentaire: